Dans Ta Face : on a écrit ça…

Je viens d’envoyer ça, je vous tiendrais au courant de la suite. Idem en direction du maire de XXX.

Bonjour,

Je suis passé il y a quelques temps au studio pour faire connaissance : je suis le gars qui a fait de la radio, qui vient d’arriver à XXX.

Et surtout, pour ce qui concerne cette prise de contact, anime un site qui s’appelle www.vuncf.org.

Autant le dire tout de suite : je ne souhaite pas venir faire de la pub pour mon site, ce qui n’aurait pas vraiment d’intérêt pour vous, ni pour moi.

En revanche, dans le cadre de l’intitulé ‘local’ de votre station,  je souhaite venir présenter un projet que je voudrais développer dans MA ville.

Il s’agit de lancer une activité permanente sur XXX et les communes adjacentes, à vocation « d’éducation populaire », exactement ‘une pratique démocratique’.
J’ai mis des guillemets exprès, voir les liens vers une explication plus détaillée de ce qu’est l’éducation populaire.

Lien vers une définition générale (wikipédia)
Lien vers une définition par Frank Lepage

Toutefois, l’éducation populaire est un concept général, qui recouvre bien plus que ce que je veux animer plus modestement à XXX.

Vous avez eu à entendre parler de la situation du village de Saillans, dans la Drôme.
Voici deux liens pour en savoir plus :
http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/29/a-saillans-les-1-199-habitants-ont-tous-ete-elus-premier-tour-251062
http://blogs.mediapart.fr/blog/paco-de-la-vega/290314/saillans-les-1-199-habitants-ont-tous-ete-elus-au-premier-tour

ceci pourra vous donner une idée, le ton de ce que souhaite entreprendre : lancer un mouvement pour amener les électeurs à devenir citoyens.
Comprenez bien que ce mouvement n’est en aucune façon contestataire : je n’ai rien à contester, mais il n’est point nécessaire de vouloir détruire pour vouloir construire.

Alors que la ville de XXX se compose d’une vaste majorité d’inactifs : retraités, chômeurs ou d’autre origine, je souhaite précisément revoir le sens du mot inactif.
On entend par ‘inactif’, une personne qui n’est pas ’employée’ et qui ne produit pas de marchandise ni de service monnayable.
Ce qui réduit par exemple l’activité bénévole à un ‘loisir’. Une grand-mère qui garde ses enfants, un bénévole qui fait du soutien scolaire, un adjoint au maire, un électeur qui construit sa maison, tout ces gens seraient donc des ‘inactifs’, alors qu’ils constituent au bas mot un tiers caché du produit intérieur brut.

De même, votre activité de directeur de radio locale, non rémunérée, fait donc de vous un inactif selon la norme en vigueur.

Dans le cadre de votre inaction, je souhaiterais donc venir inacter sur vos ondes, afin de contacter les autres inactifs de XXX, et de les initier aux joies des exercices inactifs démocratiques.

Inactivement vôtre,

Sébastien MAYER
www.vuncf.org

Laisser un commentaire