Qui sommes nous ?

** Pour envoyer vos remarques, suggestions ou autre : convention@vuncf.org  **

** Les forums associés à chaque page sont en cours de fabrication. Merci de patienter **

Le site avance, et le texte ci-dessous ne subsiste que pour des raisons historique. Bien qu’il ne soit pas devenu totalement faux, il ne prend pas en compte les progrès.
Notamment la mise en service de l’Agora, à laquelle je vous invite à vous joindre.
La page de présentation a été enrichie d’une Manuel d’utilisation PDF, que je vous invite à potasser.

Si vous venez de débarquer sur ce site, le mode d’emploi est simple : promenez-vous.

« Un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne » (Voltaire)

Chaque article peut contenir des liens vers des travaux de fond, par des conférenciers talentueux et chercheurs dans leur domaine. Ils sont souvent mes inspirateurs, ce qui n’engage que moi. Les personnes citées n’ont pas toujours connaissance qu’ils le sont, et les autres qui finiraient par le savoir n’ont en aucun cas donné accord, soutien ou caution.

Ce site a vocation à être collectif, et non ma seule propriété. Il y a un projet plus global derrière tout ça, mais je vous conseille de fureter et surtout d’aller voir toutes les conférences que je vous mets en lien. Même si un article vous barbe, cherchez les liens jusqu’en bas. Faites le moi savoir, ou venez me rejoindre. Le projet décrit comme ça, sans que nous partagions ce que j’appelle le « corpus de connaissance », sera incompréhensible ou dingue.

Ce site a été créé dans le but de promouvoir une éducation civique alternative aux leçons quotidiennes de nos médias classiques.

Il rassemble et ordonne des informations extérieures avec des articles originaux, vous les présente pour vous inciter à élargir le champ de vos réflexions politiques.

Ce site ne vous dira pas pour qui voter. Il n’est même pas sûr qu’il vous dise de voter.

Le résultat ultime sera plutôt de vous aider à penser au-delà des injonctions véhiculées par les médias, et à décoder les pièges tendus par des orateurs qui masquent leurs vraies intentions et leur intérêt personnel.

Et enfin de constituer à terme (viiiite !) une base non pas pour experts branchés, mais pour tous nos concitoyens. Pour cette raison il n’est pas pensable de limiter les contributions en dehors du fait que celles-ci doivent mener au même but : rendre la population française dans sa grande majorité, capable de comprendre la nécessité de changer la constitution, au moins de comprendre les projets proposés et le plus souvent possible, capable de participer à une première expérience de démocratie participative. Dommage que ce mot désigne couramment son contraire. Bref.

Vous êtes tous invités à faire connaître des informations qui rendront ce site plus rigoureux, plus précis, plus clair, et qui affineront les idées, les projets. Certains articles seront écris au départ avec une telle ingénuité, un tel amateurisme que vos connaissances particulières dans tel ou tel domaine vous pousseront à suggérer des modifications. Voir une réécriture complète.

Lâchez-vous ! Si vous arrivez à rester courtois, précis et lisible, votre contribution remplacera agréablement notre piteuse ébauche. Et si on s’amuse un peu, c’est toujours ça de pris.

Vocabulaire :

Nous employons un vocabulaire étendu : le second degré et les tentatives d’humour sont fréquents. Notre langage est moins châtié que celui de Jean D’Ormesson.

Modération :

Ne tournons pas autour du pot, ce site n’est pas un service public astreint à une impartialité d’état. La question qui guide le modérateur est la suivante : Est-ce que le commentaire apporté par l’un d’entre vous augmente la qualité globale du site ? Poser des questions impertinentes voir provocatrices est autorisé. L’invective est stoppée net.

Si vous envoyez un texte, précisez la signature que vous voulez, quoique j’aie une préférence pour le pseudo que vous obtiendrez sur ce site dès votre première publication.

Je n’ai pas encore respecté la demande qui suit, je vais retravailler : Essayez s’il vous plaît de choisir un titre un peu sexy, de faire une intro en 5 lignes pour votre maman ou votre grand-oncle pour l’essentiel, un digest de 50 lignes max pour vos connaissances, et le texte de fond comme vous le sentez. Bien entendu, n’ayant pas moi-même donné l’exemple, je ne bloquerai rien à ce titre, mais nous sommes bien d’accord que c’est la suite dans vos meilleurs délais. Ces pages ne sont pas des exercices de virtuosité intellectuelle, mais une base documentaire qui ne doit surtout pas tenter d’être exhaustive. Visualisez-vous en train de « jouer » devant mamie, puis une bande d’amis, voir tentez le coup dans un bistro avec un public lambda, surtout pas des gens acquis d’avance à la cause. Une fois que vous l’avez visualisé…faites-le !

Un cas particulier est celui des internautes tout à leur joie de manifester leur contentement : « J’adore ce que vous faites, Ce site est formidable, quel beau gosse, ce webmaster ». Evidemment, c’est agréable ! Merci d’avance. Mais ne soyez pas surpris si nous ne diffusons pas ces compliments : ils alourdissent la lecture pour ceux qui viennent chercher du contenu et non pas des satisfécits. Dont on ne sait jamais s’ils sont spontanés ou ‘de commande’ !

6 commentaires sur “Qui sommes nous ?

  1. Bonjour a tous,
    Ma fason de m’èxprimé a l’ékri è an première aparanse inkonpréansible, mè an réalité èl è trè sinple, il sufi de lire toute lé lètre, l’ésansièl è le fon é non la forme.
    Une dé améliorasion du site è de pèrmètre la notasion dé sujé abordé, doné une note ki va de -10 a + 10, de klasifié la priorité dé sujé abordé, la note « 0 » korèspon a la netralité, sela korèspon osi a la non notasion.
    Mon diplome d’injénieur an élèktronik opsion otomatik, é mé konpétanse an informatik plus partikulièreman dan le domène de l’intèrnète (php, linux, apache, mysql) son mize a votre dispozision pour évantuèleman partisipé o dévelopeman de votre site, je rèste disponible a toute propozision.
    salutasion.

    • C’est le but de l’Agora. Un manuel de l’utilisateur est sur le gaz ! Les retours permettent de cerner les urgences et je m’y attache.
      A part ça, en dehors de l’exercice d’anti-conformisme amusant, l’alourdissement de la lecture par le refus systématique de l’orthographe mélange un happening littéraire avec le débat d’idée.
      Nous faisons tous des efforts pour être compris, évitons de mélanger les actions.
      Merci de votre offre, mais je vais d’abord faire de mon côté les améliorations urgentes. Le site s’appuie sur WordPress non modifié et le restera. C’est pour cela que l’Agora a été greffée.

  2. J’aimerai démarrer le chapitre de l’éducation, immensément vide d’idées et commentaires. Croire que l’éducation est secondaire relève un peu d’un certain égoïsme personnel ou chacun a la conviction de voir le jour, enfin désiré, de l’avènement d’une vraie démocratie.
    Je connais quelque peu WordPress et me branche sur la page. Mais j’aimerai en avoir votre avis.
    Didlan

    • Premièrement, vous pouvez soumettre une fiche, un article, appelons le comme on veux. Je souhaite les recevoir au format .doc ou .odt (openoffice) afin de réduire le travail de mise en page.
      Par ailleurs, si vous le souhaitez, vous pouvez placer votre action dans l’Agora, ce que nous recommandons. Mais pour cela, il vous faut digérer le mode d’emploi : vous trouverez dans ‘Agora’ un lien vers le doc .PDF.
      Seb

  3. « Ces derniers » : les deux ou les trois derniers ? Je les connais fort mal ou pas du tout. J’ai lu quelques « Décroissance ». Je n’ai ni souvenir d’adoration, ni de détestation. A part « Alternatives Economiques » qui est, selon moi, un « Hoax » du MEDEF, un leurre, une diversion, j’ai un respect « à priori » pour ceux qui se remuent les miches à contre-courant du libéralisme triomphant. Plus sérieusement, « Alternatives Economiques », c’est le modem de la presse. La révolution dans le consensus. Fakir est à Lordon, ce qu' »Alternatives Economiques » est à Picketty. Je suis 100% Lordon.
    Je vais voir à me procurer un des trois que tu cites, et que je n’ai pas lu ou plus lu. Quand ce sera fait, je me permettrai de te contacter pour qu’on en parle à l’antenne, si tu es d’accord.

    • Tu auras du mal à trouver Article 11 qui a fêté son dernier N° en avril ! Mais ils gardent une présence sur le web, je crois.
      CQFD est tiré à Marseille, mais on le trouve dans les kiosques (pas toujours). C’est très semblable à Fakir, de ton et de positions.
      Alternatives Economiques … J’en ai parlé ? Je ne peux pas lire ça.
      La Décroissance est un journal complexe. Il est authentiquement « radical » mais traversé par différentes opinions du fait des divers courants qui traversent l’écologie « radicale ». Personnellement, il m’a apporté un élément fondamental : la critique de la religion du Progrès et de la Science issue des Lumières, donc de la croissance perpétuelle sans laquelle le capitalisme dysfonctionne (ce qui est le cas en fait depuis quelques décennies).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.