IV 4 : Rions un peu

Ah c’est dingue ça ? Quand je rentre dans l’isoloir, je mets un souhait pour Noël, et bim ! Ouverture du marché du textile. Bam ! 30 000 prolétaires sur le carreau en moins d’un an…Principalement des femmes, c’est pour ça qu’on n’en a pas parlé trop. On a râlé, mais en l’air. « c’est la faute à la mondialisation »

Le petit Baroin s’écrie :  » Non, mais franchement là, heu, je ne comprends pas mais je suis très colère. » (Baroin n’a pas de problème de shampoing). Qui est le commissaire européen qui a conçu, signé donc assumé à 100 % cette décision débile pour 99% des « gens », mais juteuse pour quelques autres, la directive annonçant dix ans à l’avance une décision prise par très peu, en douce, pour des intérêts contraires à ceux des gens ordinaires, de gauche comme de droite ?   C’était Baroin, commissaire européen. C’est génial de mettre un délai long comme 10 ans pour une directive bien salope : personne ne se rappelle plus qui la lui a mise bien profond.

Qu’est-ce qui nous empêche d’avoir des lois contre ça ? Vous ! Enfin, ça en a l’air…

Laisser un commentaire