Nous recrutons !

Nous recrutons des entités collaboratrices.

J’ai vu des dizaines de sites qui dénoncent les conséquences de notre constitution. Il en faut. Encore et encore.

J’ai vu des sites qui remettent en forme les idées d’Etienne Chouard. Si cela augmente son audience, formidable !

J’ai vu des sites qui sont des encyclopédies énormes de dénonciations ou d’analyses. Ce sont souvent des mines d’informations sérieuses.

Bien entendu, j’ai vu des sites de chercheurs comme Chouard, Lordon, Holbecq, Berruyier et que les autres me pardonnent. Formidables références, ces sites apportent plus que leur gouttes d’eau de colibris.

Et là, pitié ne le prenez pas mal, mais je n’ai pas encore vu de site autre que de chercheur, qui ne soit pas un site de dénonciation.

En fait des jets de bouteilles à la mer. A qui fera la plus belle bouteille, la lancera le plus loin.

Bon bref, dans cent ans on y est encore. Le stock de dénonciation contient, comme l’explosif contient l’énergie de son explosion future, de quoi abattre toutes les organisations sociales capitalistes jusqu’au confins du cosmos.

Pas de projet concret (même barjot) pour la préparation de la venue de cette foutue constituante tirée au sort. Enfin, autrement que par l’incantation religieuse. Hé ! vous fâchez pas !

D’abord, je lis dans ce constat le fait qu’aucun d’entre nous ne sort intellectuellement de son cercle d’amis. Nous ne discutons qu’avec nos potes qui sont d’accord, nous regardons des conférences comme des miroirs de nos vertus.

Aucune prise de risque intellectuel, aucune création propre, nous sommes des perroquets sympas.

Je n’ai pas vu  de proposition structurée qui intègre autre chose que de beaux espoirs.

‘A bas la propriété lucrative !’ c’est prometteur, mais de quoi ? Qui se colle aux conséquences ? Qui prend en compte les ‘petits perdants’, pour leur donner démocratiquement la même place qu’aux autres citoyens, plutôt que de les balayer avec mépris ?

Ce n’est qu’un exemple, mais que deviennent les capitaux placés ? En quoi se transforme le contrat d’assurance vie ? Les investissements dans un fond de pension ? Les 15 actions Total de mon voisin ?

J’entends par là ‘qui se fritte avec des réalités dérangeantes’ ?

Je prend quelques exemples :

Justice : je souhaite avoir avec un groupe d’avocats-procureurs-juges du siège,  des conversations sur l’arbre, la pyramide des pouvoirs des uns sur les autres : où est la démocratie dans le conseil supérieur de la magistrature ? Eux savent parfaitement ce qu’il en est.

Pourquoi le président de la cour d’appel n’est pas tiré au sort ? Quelle changements pratiques sont induits par l’entrée du tirage au sort dans les hiérarchies de la justice ? A propos de l’indépendance des juges ? Pour de vrai ! Comment contrôle-t-on un juge indépendant ?

Si des juges/proc/baveux s’occupent de présenter des changements cohérents avec l’esprit démocratique, à tous les français,  en rédigeant quelques fiches à l’attention du quidam de base qui est potentiellement constituant, en livrant leurs propositions à la critique, voila une sérieuse goutte de colibri.

Industrie : A propos  d’énergie, de transition énergétique, ne faudrait- il pas en parler et faire parler des électriciens ?

Relocalisations : qu’ont à dire nos ingénieurs pour une relocalisation, et nos expert en monnaie sur le financement d’icelui ?

Circulation des capitaux et des marchandises : Les douaniers n’ont rien à dire ?

Fiscalité, abolition de la propriété lucrative : on fait la gueule ou on cause avec des notaires,  et des fonctionnaires du fisc ?

Propriété d’usage de l’outil de travail, du logement : Il y a bien des gens qui disposent de la culture technique spécifique pour pondre, non pas une, mais plusieurs façons de l’instituer sans arrêter le pays !

Sécu , transports, retraites, mutuelles, salaires : chacune des associations, des milliers d’associations qui existent, avec leurs comités locaux finissent tôt ou tard par buter sur ces sujets dont la graine est dans la constitution.

La liste n’est pas limitative, une énumération sérieuse serait pénible.

Nous sommes nombreux à agiter des concepts de nos chercheurs préférés.

Je propose avec ce site une coordination.

Chacun reste à son poste, mais intègre le projet de base. Consacre une partie de son temps pour écrire des fiches, pour finir par en sélectionner 52 et lancer sur une année un battage coordonné, ordonné, sur le sujet de la fiche de la semaine.

But du battage

Attirer l’attention et informer tous les citoyens. Surtout ceux qui s’en foutent, pensent être incapables de comprendre, et plus encore incapables d’écrire une constitution.

Sans oublier cette population intermédiaire, assez nombreuses, de petits capitalistes avec un appart en loc, quelques actions, quelques revenus du capital.

Pour joindre tout ce monde, aucun site, aucun parti, aucune association n’a la moindre chance concrète. Pas plus moi que les autres.

Je n’en ai vu aucun(e) qui envisage sérieusement de toucher suffisamment de monde pour espérer un emballement indispensable de la réaction nucléaire.

J’ai donc moi même renoncé à changer le monde. Je me voyait bien en surfeur d’argent, mais le moule-boules ne me sied point.

En revanche, vous qui militez dans une association, un parti, quel que soit son objet, ce qui compte c’est l’existence d’un groupe qui se parle, vous m’intéressez.

Non pas pour me vendre votre âme, adopter mon blason, penser comme moi.

Vous êtes invités à venir partager ce que j’appelle un ‘corpus commun de connaissance’. Une masse d’information LIMITÉE, surtout pas encyclopédique, ni réponse à tout.

Un ensemble de points vue lesquels nous sommes d’accords, contenant, entre autres, 52 sujets sur lesquels nous pouvons passer du temps, afin de créer un évènement visible par tous.

Quand je dis d’accord, je précise : d’accord sur le fait que la question est importante. Je n’ai pas dis ‘dont nous partageons au millimètre les solutions préconisées’.

Tout le monde garde son esprit, sa vision. Mais quand nous nous parlons, nous n’avons pas de problème de vocabulaire.

Alors si vous êtes (en vrac) :

Un comité Attac, un groupe Facebook cohérent, un club de randonnées ou de plongées avec quelques intérêts pour l’écologie, une association d’insertion pro ou pas pro, une troupe de théâtre de rue engagé, une assoc de soutien scolaire, d’aide aux plus démunis, avec ou sans soutane, une classe de lycée, un TD de fac, une assoc d’avocats amateurs d’impro, un groupe de francs-macs (vous qui dites penser un monde meilleur, allez-y, faites nous une démo !), une radio pas trop privée, trois ingénieurs, deux contrôleurs du fisc, cinq douaniers à la retraite, une promo d’école de police, d’école de la magistrature, une assoc cool dans une école de commerce (plutôt ‘stylos sans frontières’ que ‘traders sans frontières’ ou ‘banquiers du monde’), vous êtes directement sollicités.

Reprenez votre souffle après la phrase précédente. Y’avait bien un verbe.

Dans le cadre de votre activité, de vos compétences vous allez mettre en pratique votre savoir-faire :

D’abord écrire une ou plusieurs fiches : voir le modèle, et les fiches existantes.

But de la fiche, donner le thème pour un semaine pour TOUS les participants comme vous.

Ensuite, participer au choix des 52 gagnantes et à leur classement. Ça ne va pas vous casser un os.

Ensuite, vous intéresser aux 52 fiches, et voir, à votre manière, quelle action publique visible vous pouvez entreprendre pendant une semaine par fiches retenues par vous parmi les 52,  pour le but final :

Les électeurs doivent savoir que la question est posée, les termes de la question doivent être bien compris. Tous les électeurs.

Un max a compris (j’ai pas dis ‘approuvé’) les solutions proposées.

Un maximum d’entre eux doivent être incité à consulter des sources d’infos référencées. On ne parle pas de tout et de n’importe quoi, nous disposons de très peu d’attention entre ‘plus belle la vie’ et Kho Lanta.

Tous doivent comprendre que le projet repose radicalement l’implication de chacun dans la politique de tous les jours. (Ça, ça reste entre nous, ça ne passe pas bien en prime-time sur M6)

Le tirage au sort, par exemple, doit être expliqué à tous. En détail. Si vous y arrivez en faisant des singeries déguisés en Bob l’éponge, foncez !

Ce qui fait que les avocats peuvent mettre leur grain de sel dans l’abolition de la propriété lucrative, dans la monnaie et pas seulement se contenir aux problèmes locaux aux palais de justice.

Pousser les ingénieurs à s’ouvrir à l’idée qu’ils sont la compétence AU SERVICE de la population, à l’inverse de notre caste de l’école des mines et de l’école des ponts et chaussées qui nous a concoctée dans son coin le nucléaire d’aujourd’hui.

Que la compétence doit être (respectueusement) aux ordres des assemblées devenues populaires.

C’est quoi une assemblée populaire, et surtout, quels en sont les avantages. Il faut donner envie !

Par définition, je ne peux pas vous distribuer de ‘sujet’. C’est vous qui devez me les imposer. Mon seul critère est le suivant : ‘Est-ce que ce sujet a à voir avec la préparation de la population à une constituante ?’

Soit pour en être, soit pour être capable de comprendre ses travaux et de l’envoyer refaire le travail autant que nécessaire.

L’objection d’incompétence ne tient que tant que vous n’y allez pas vous-même, gros malin !

L’objection d’irréalisme ne tient pas non plus. Vous devrez bien reconnaitre qu’à court terme, des craquements sociaux et/ou financiers vont arriver. J’espère donc seulement que le système bancaire tiendra jusqu’à la fin de mes 52 semaines, mettons pour 2017.

L’opportunité de bousculer le système correspondra avec une de ces crises. Mais alors la fenêtre d’opportunité ne sera que de quelques semaines. Un délai qui ne nous donne aucune chance sérieuse en l’état actuel de la nullité politique des français en général. Oui, je sais, vous, vous êtes très fort. Seulement vous êtes deux. Ou trois.

Si en revanche, PAR AVANCE, nous avons partagé le sujet et des sources d’informations avec tous les français, suffisamment pour faire douter la masse des sceptiques, alors nous avons quelques chances d’être :

  • Plus de douze à marcher vers la place de la Concorde
  • Et avec un projet qui tienne la route à présenter à des français déjà préparés par 52 semaines de bataille médiatique.

Je crois qu’on s’est mieux compris, j’attends votre appel.

convention@vuncf.org

Laisser un commentaire