HG – 1871-1914 L’autre avant-guerre

Cette période est fascinante. J’avais personnellement une vision brumeuse de l’époque. Autant je savais que la période 1789-1805 avait beaucoup à m’apprendre, autant je n’aurais jamais parié un kopek sur cette période.

Grave erreur !

Cette période est riche d’enseignements. Avec la vrai fin de la monarchie en France, et la venue de la république représentative, les possédants ont pris l’option qu’ils défendent encore aujourd’hui.

De démocratie, il n’y a pas à en chercher dans cette période. L’autoritarisme des riches s’installe durablement.

Il s’en est passé des choses, entre la guerre de 1870, l’abandon par un parlement blindé de royalistes, du fantasme de la Restauration, pour un parlementarisme bien ordonné.

Avec la naissance de l’industrie moderne, des leaders très surcotés dans l’imaginaire français, comme Jules Ferry (Une bonne idée au milieu d’un tombereau de saloperies), lancent la colonisation, qui coûtera cher aux prolos français, et tuera du bronzé, du jaune, du noir par paquet de 1000.

Mais enrichira kolossalement 200 familles. Si les pieds-noirs ne peuvent pas sacquer De Gaulle, ils sont très discrets sur Jules Ferry, autrement plus responsable de leurs malheurs.
L’homme a la mémoire d’un poisson rouge.

La colonisation, cette « Grandeur de la France » est une horreur dont nous devons nous défaire.

Le titre n’est pas très vendeur mais ne vous y arrêtez pas !

L’ordre moral

 

 

La République des républicains

 

Début du colonialisme

 

 

Le Général Boulanger

 

 

De Boulanger à Dreyfus

 

 

L’affaire Dreyfus

 

 

La défense républicaine

 

 

L’occident dévore le monde

 

 

Le république Bourgeoise

 

 

Le Maroc

 

 

La guerre qui vient

 

 

Le socialisme et Jaurès

 

 

L’explosion de 1914

 

 

Laisser un commentaire